Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ur skop war ar plastr

Ur skop war ar plastr

Le jacobin planque son chauvinisme derrière un universalisme abstrait.

fRance tu m'étouffe / Mouget gant bro-c'hall

Notre chère Christine (Alabanel) vient une fois de plus de nous le prouver.
la fRance est décidement un Etat linguistiquement fasciste.

Toute autre langue que le français est condamnée à crever sur le sol desséché de cet hexagone.

Non, je ne vais pas trop loin.

Les faits sont là.
tenaces.
brutaux.


Ce pays me donne la nausée.

Et encore je ne parle même pas des pauvres types et pauvres femmes qui croupissent en centres de rétention.

Ses leçons de démocratie me filent des coliques
Son indéfectible manque sens d'équité érigé en principe égalitaire me donnent des renvois gastriques.

Cette puanteuse clique moisie de républicanistes vielle fRance veut définitivement nous rayer de la carte, de leur belle carte hexagonale.

Tous pareils pour être égaux qu'ils te braient depuis que tu uses tes frocs sur les bancs de leurs casernes pour mômes.

Pas une tête qui dépasse... car ce n'est pas français mossieur.

T'es un peu basané sur les bords... même si ta famille trime depuis 3 générations comme chair à patron... t'es pas français.
t'es pédé ? pas français
tu parles une autre langue ? pas français... pas français.. pas français..

alors crève.

Cette nation cherche depuis 200 ans à foutre des carrés dans des triangles.

Pareils... identiques.

Alphas betas gammas...


Des français OGM

Oui c'est ça. Des français OGM... parce que tripatouillés dans leur culture, dans leur langue, dans leur chair pour ressembler à ce que des idiots repliés culturel hexagons veulent que tu ressembles.

Moi ma langue bio c'est le breton.. brezhoneg...
Ha klevet a raint ar genaouigi-se ?

ma langue OGM c'est le french.

An hentenn gwellañ am eus kavet evit derc'hel penn ouzh o sevenadur OGM a zo lakaat ma yezh bio lec'h ma c'hellan, kement ha ma c'hellin... gant ma vin sikouret gant an dud n'int ket bet re gontammet c'hoazh gant o follen brein.

Ya, e fulor emaon, ha kouskoude ne c'hortozan tra 'bet a zivout ar bolitikourien c'hall.
Ne c'hortozan tra 'met un tamm a skiant ur wezh an amzer.

Ha dipited on bewezh.

Bewezh e kresk ar fulor a zo ennon en o c'heñver.

Mervel a ra hor yezh tamm ha tamm... didrouz... mouget gant ar c'hallaoued.


Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philippe 17/05/2008 08:18

Merde... sur la fin, ça sent variment la colère. Enfin... je suppose car je ne lis toujours pas le Breton dans le texte. Bon, j'le cause même pas, mais je me sens tellement Breton que ça suffit.

C'est drôle ce combat autour des langues. Il faudrait des pages et des pages pour en parler (en français).

Mon avis sur la question, la volonté de faire parler le français à tous les habitants de notre cher pays la "fRance" c'était pour permettre à tout un chacun de comprendre les directives venant de l'administration centrale. Permettre aux "fonctionnaires" qu'on parachutait loin de leur pays natal, de se faire comprendre quand ils se faisaient les porte-parole de l'Etat.

Les Instituteurs ont été les bras armés de cette "culture". Je ne blâme pas ces hommes "heu... les meufs à l'époque, elles étaient juste bonnes à faire des marmots pour aller combatre". Nombre d'entre eux étaient convaincus du bien fondé de leur mission culturelle.

Bon, le temps à passé. Aujourd'hui, le français est connu de tous - ou presque - et ce rejet des cultures locales - bretonne, corse, occitane... - n'ont aucune raison d'être. Aucune justification. Au contraire.
Conserver la diversité des cultures est le meilleur moyen de vivifier notre société.

Mais à l'ère du "faste foude" (oui... c'est à ma sauce linguistique), que l'anglais (la langue, pas les individus) s'attache à éradiquer les langues nationales est déjà une tâche difficile, alors si en plus on doit lui laisser ces "particularismes culturels"... où va-t-on.

Je me souviens des années 60 (pfff... oui, 1960... chui très vieux moâ) des terroristes Bretons et Corse qui faisaient sauter les pilones électriques, les antennes des émetteurs de l'ORTF (oui, la boite qui alimentait la "boîte à troubadours").

Quelle(s) était(ent) leurs motivations ?
Bon... l'indépendance... politique, ou économique... toujours est-il que le discrédit est resté sur ces cultures locales et que des intérêts pas toujours très clairs ont fortement obérés les motivations culturelles du départ.

Je ne voudrais pas te faire de la peine mais... à moins que tu ne te lance dans la promo de la "crêpe burgueure", t'as peu de chance d'être épaulé dans ton combat culturel par Naboléon - nôt bon Président - qui ne jure que par l'Oncle Sam et... G.W. Bush Jr son descendant indirect.

Une chtite idée... (qui ne doit pas valoir grand chose), traduit la Bible en Breton et envoit la à la Mère BOUTIN...
(souviens-toi... c'est une Bible à la main qu'elle fustigeait le PACS pour les PD...). MDR.

Allez, courrage, comme disait l'autre, "à vaincre sans panache... bla bla bla".

Philippe.

Torr e Benn 17/05/2008 12:19



Je pense être assez lucide pour ne rien attendre de Tsarko 1er.
Je n'en attend pas d'avantage du camp opposé.
Le jacobinisme (traduisez "nationalisme français déguisé sous des valeurs universelles") se retrouve aussi bien à gauche (même autant) qu'à l'extrême gauche
d'ailleurs.

Pour ce qui est de la bible, t'imagines bien qu'elle existe depuis bien longtemps en breton....
Mais je pense que tu as pigé que je ne vais pas non plus m'appuyer sur les franges les plus réacs fussent-elles bretonne pour faire valoir mes idées.

Pour la partie sur les fonctionnaires... je pense qu'il n'échappe à personne qu'on n'avait pas besoin de leur arracher leur langue pour la remplacer par une
autre.
Parfois j'ai comme l'impression que seuls les français sont génétiquement incapable de parler deux langues à la fois.