Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Ur skop war ar plastr

Ur skop war ar plastr

Le jacobin planque son chauvinisme derrière un universalisme abstrait.

Alterité / Anav





















Le réalisateur Werner HERZOG était l'invité de l'émission "Tout arrive" sur France Culture, en direct du Centre Pompidou à Paris, vendredi 12 décembre dernier. En effet, le centre Beaubourg nous offre une vaste rétrospective du réalisateur avec notamment quelques fils inédits.
Parmi les plus emblématiques de ses films, il y a bien sûr Aguirre, la colère de dieu, avec Klaus Kinski à qui il a offert de nombreux rôles.

L'interview s'est terminée sur une prise de position sur les langues et cultures en danger de disparition. Cela  mérite l'écoute. Malheureusement je n'ai pas encore réussi à en faire une retranscription.

A noter également, tant que j'y suis, une exposition du photographe Depardon à la fondation Cartier. Une exposition d'images et de sons qui traitent des migrations des populations à travers le monde, le tout mis en scène par Paul Virilio dans une scénographie à 360°.
Depardon y donne la parole aux peuples - dans leur langue - avec lesquels nous partageons cette planète.
On y parle de "la perte du natal" en version originale. On y voit surtout des hommes et des femmes menacés de devoir abandonner leur terre.
Vous y entendrez parler toutes sortes de langues, et le breton en fait partie.
Une réflexion sur la terre, la culture, la langue qui par certains côtés peut rejoindre celle d'Herzog.
Une bouffée d'oxygène et de bon sens dans une atmosphère jacobine où vient se perdre malheureusement parfois quelques camarades.
Ce sens de l'ouverture sur l'altérité me semble bien plus généreux qu'un certain discours dogmatique - souvent teinté de mépris- dans lequel se complait certains copains.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article